Enfin un objectif!

Suite à mon appel du 20 juin au cabinet du Dr HOPE, son secrétariat m’avait demandé de lui adresser un mail avec un résumé de mon parcours, j’avais été étonnée du fonctionnement mais pourquoi pas… Sans retour j’avais relancé quelques temps après et la secrétaire m’avait indiqué que j’aurai un retour avant le 20 juillet.

Aujourd’hui 21 juillet, toujours sans retour, j’appelle le cabinet, un peu stressée je l’avoue, même beaucoup, je me suis mise un telle pression que j’avais la boule au ventre… Une messagerie indique que le Dr HOPE ne travaille plus au cabinet et communique un autre numéro de téléphone.

Je raccroche et retente ma chance au nouveau numéro. La secrétaire décroche, j’explique ma situation et l’histoire du mail, me demande juste si je suis déjà venue et me propose un rendez-vous avec le Dr HOPE le 23 novembre prochain. C’est à peu près les délais que j’avais estimés dans ma petite tête grâce à mon expérience de la PMA, donc tout va bien lol.

Le seul truc, c’est que Mamour change de taf en octobre après 10 ans de boite et que je ne sais pas trop encore comment il va pouvoir se libérer…

Finalement mon mail n’a servi à rien (en tous cas pas à avoir un rdv), et à mon avis, l’ancien secrétariat ne prenait plus les rdv pour elle à cause du déménagement et le nouveau devait peut-être prendre le relais pour les rdv…

Bref j’ai rendez-vous le 23 novembre et enfin une date en ligne de mire sur mon calendrier!

téléchargement

 

Publicités

Patience…

Bon, j’ai craqué, j’avais dit lundi, mais je viens d’appeler le cabinet du Docteur HOPE pour savoir quand j’aurai un retour à mon mail du 20 juin…

La secrétaire m’indique un retour avant le 20 juillet (ça pique!) et me précise que les rendez-vous ne sont pas avant septembre, je ne m’attendais pas à ce que ce soit si tôt lol, j’avais visé un rendez-vous pour la fin d’année, vers novembre.

Sinon, je n’ai toujours pas pris de décision par rapport à l’Espagne, ni ma Doc, maintenant je vais attendre le 20 juillet (au plus tard :))

téléchargement (1)

Dans l’impasse…

Le titre résume assez bien ma situation actuelle…

Jeudi dernier avait lieu le rdv téléphonique avec le médecin espagnol afin de débriefer des cette 5ème FIV ratée et des suites éventuelles. Je suis plutôt déçue de cet entretien, nous avons longtemps tourné autour du pot, il m’a posé beaucoup de questions sur mon état psychologique, mon ressenti et mes « ambitions/attentes », j’avais l’impression de passer un entretien et qu’il cherchait chez moi une faille… ça, c’était mon impression à la fin de l’entretien, et après réflexion ce que j’ai interprété comme une évaluation, n’était peut- être que de l’empathie…

Mais l’essentiel n’est pas là, mais bien qu’il me propose exactement le même protocole… Nous sommes allés en Espagne pour trouver une réponse concernant l’absence d’implantation, notre doc pensait que ça pouvait venir de nos embryons, puisque tout les autres examens n’ont fait ressortir aucune anomalie pouvant expliquer l’absence d’accroche.

Sur cette tentative nous avons eu 3 embryons à J6, dont un seul était « normal » suite à la biopsie. Il semblerait que ce score soit dans la norme puisque selon le médecin, généralement 2/3 des embryons présentent une anomalie génétique, impliquant soit une fausse couche soit ne s’implantant pas.

Conclusion, tout est normal encore, alors comment expliquer que sur 11 embryons aucun ne se soit accroché même un petit peu? Si je suis dans la norme j’aurai du avoir 3,6 grossesses! Et même si pour un embryon sein à J6 le taux de réussite est de 50%, ça fait 1,8 grossesses et pourtant rien, c’est bien que quelque chose cloche? Je ne peux pas être à chaque fois du mauvais côté de la barrière.

Le Doc n’a pas voulu se prononcer sur les précédentes tentatives, mais pour lui il n’y a pas de « contre-indication » à réessayer, j’ai toute mes chances, mais j’ai quand même du mal à y croire. Le problème aussi c’est que la clinique demande 7.000 € et que je suis à sec.

De toute façon, pour l’instant je ne vois pas l’intérêt de retenter ma chance en Espagne, puisqu’ils n’ont rien apporté de nouveau, mais il fallait tenter…

Si je suis dans les normes pourquoi ne pas réessayer en France? La sécu me donnerait elle une dérogation  pour financer une nouvelle FIV? Quoi qu’il arrive ça me coûtera moins cher donc à court terme c’est plus envisageable que l’Espagne.

En parallèle à tous ça, j’ai contacté le cabinet du Dr HOPE lundi dernier, avant de me donner un rdv la secrétaire m’a demandé de faire un mail en racontant mon parcours. Je n’ai pas encore eu de retour, je ne sais pas trop si je dois relancer ou si c’est trop tôt. Je ne veux pas paraître (déjà!) envahissante…

J’aurai pu contacter ma Doc qui me suit en France, mais je ne l’ai pas encore fait, j’ai un peu peur de sa réponse, elle avait mis autant d’espoir que moi en Espagne, car elle ne voyait plus comment nous aider ici…

Pour l’instant j’attends, je ne sais pas trop quoi faire d’autre.

téléchargement

La peur

Depuis l’échec de cette 5ème FIV, un nouveau sentiment a envahi mon cœur. La tristesse a disparu et a laissé place à la peur.

Je ne vois pas comment m’en sortir, je fouine sur Google, mais ne trouve aucune réponse, aucune solution. Qu’est-ce qu’on pourrait faire de différent la prochaine fois?

ça ne peut pas être simplement pas de chance, je n’y crois pas et je ne veux pas croire non plus que ce soit dans ma tête, que mon esprit ait le pouvoir de bloquer ma fertilité.

Ce n’est pas mon utérus, ce ne sont pas mes ovules, ce ne sont pas les zozos de Mamour, et à priori ce ne sont pas les embryons non plus, alors pourquoi? Pourquoi, je ne suis pas encore enceinte? Tout semble normal et pourtant…

J’ai un rendez-vous téléphonique jeudi avec le médecin qui me suit en Espagne, mais je ne vois pas se qu’on va pouvoir se dire, je n’ai qu’une seule question et malheureusement il n’y a aucune réponse, alors j’ai peur, peur de ne jamais y arriver, peur de finir ma vie seule, peur que nous soyons toujours un couple « à part » dans les réunions de famille, peur de faire pitié…

Je ne sais pas ce que nous allons faire, mais si je trouve une ouverture, je m’y engouffrerai, je tenterai tout ce qu’il y a à tenter mais je ne veux pas refaire la même chose.

Aujourd’hui je me sens comme condamnée , à subir et à prendre en pleine face le bonheur des autres, mais celui que j’appréhende le plus c’est celui de mes Belles-Sœurs, elles sont plus jeunes que moi. Une vient d’acheter une maison avec mon Beau-Frère, ils ont des situations stables, je ne vous fais pas un dessin, vous connaissez la suite logique…

On se voit chaque semaine et le jour où ça arrivera, je ne pourrai pas me réjouir, j’essaierai juste de ne pas pleurer (devant eux du moins). J’ai l’impression de vivre avec cette épée de Damoclès au dessus de la tête et hier mon cœur s’est serré. J’étais installée dans mon canapé à regarder un film, quand Mamour me tend son portable pour me montrer un SMS de son frère: « Bon vu que je l’ai dit à papa et maman, je te le dis aussi […] » Le message était assez long et je suis allée directement à la fin pour confirmer mes peurs, je n’ai pas trouvé ce que je cherchais et j’ai donc repris la lecture du message au début. Finalement il était ‘juste » tombé de moto. La moto et lui ont pris quelques coups, mais je me suis sentie soulagée, ma Belle-Sœur n’était pas enceinte, mon Beau-frère avait eu un accident. Dit comme ça je sais que c’est horrible, mais j’avais gagné du temps…

Je ne l’avais pas encore fait, mais je voulais vous remercier pour votre soutien depuis le dernier échec, je n’ai pas répondu à vos commentaires mais je les ai tous lus et ils ‘m’ont fait chaud au cœur, alors merci d’être là.

1200px-the_scream

J-2 Je cogite (trop)

La pression monte et mon cerveau commence à dérailler…

Je google-ise n’importe quoi, tous les mots clés y passent, et Google me propose systématiquement des réponses à mes questions.

Je lui demande de prédire l’avenir, mais je ne trouve pas de réponse satisfaisante… Trop de doute.

Hier j’ai même utilisé un calculateur pour prévoir ma date d’accouchement… Le 11 février 2018, je me suis dit que c’était une bonne date, le 13 février nous fêterons nos 14 ans d’amour, un beau cadeau! Puis je me suis sentie complètement ridicule…

Je n’ai bien sûr aucun symptôme, il ne faudrait pas me mettre sur la piste d’une bonne nouvelle!

J’ai l’impression que mon corps ne veut/peut plus absorber de progestérone, j’ai de plus en plus de perte au fond de la culotte… mon ventre lui, résiste plutôt bien aux injections de Lovenox, il y a des bleus mais ça va, je peux continuer encore 3 mois 😉

J’ai demandé plusieurs fois à ma collègue quel jour on était pour recompter les jours qu’ils restaient avant la prise de sang, juste pour être sûre (elle doit me prendre pour une folle!)

Je jette aussi un œil à l’écho, je le vois ce petit point blanc, il est là, j’espère qu’il n’est pas parti.

Dans 48h je serai fixée, je saurai…

Ah oui et j’ai eu la bonne idée de faire le repas de la fête des mères vendredi, j’aime bien me tirer une balle dans le pied…

Le pire transfert de toute ma vie!

Vous l’avez compris, la décongélation s’est bien passée et le transfert a eu lieu lundi mais pas sans encombre!

Je devais me présenter vessie pleine, j’en ai conclu que le transfert se ferait sous écho, une première j’étais ravie!

Le médecin et 2 assistantes arrivent (je n’ai jamais vu autant de monde pour un transfert!). Pose du spéculum, j’ai horreur de ce moment là! Puis l’assistante pose la sonde sur mon ventre pour l’écho et je les vois faire de gros yeux ronds… Je comprends rapidement qu’ils ne connaissent pas mon dossier. Le médecin ne vois pas l’utérus, il m’accuse de ne pas avoir la vessie assez pleine, alors que je n’ai qu’une envie, aller aux toilettes!

L’assistante appuyait tellement fort avec la sonde que j’ai cru qu’elle voulait la faire passer à travers mon ventre. 

J’explique que j’ai une malformation et le doc décide de faire une échographie vaginale pour bien visualiser l’utérus. Retrait du spéculum 😧 et un petit coup de sonde plus tard, l’utérus est repéré. Re-pose du spéculum 😣 1er tentative de passage du cathéter. Ça ne passe pas… changement de cathéter, toujours rien. Je commence à douiller et à douter surtout.

Le médecin me demande si un test de transfert a été fait lors du 1er rdv, je réponds que oui mais pas sous écho…

Ça ma paru interminable, plus osier cathéter ont été utilisés, j’avais envie de pleurer, j’ai vraiment cru qu’il n’allait pas y arriver, je voyais sa tête se décomposer entre mes jambes.

Mon utérus fait un S et pour atteindre le fond avec le bon cathéter, il y a passé au moins 30 min! J’en pouvais plus…

Il a finalement réussi. L’embryon a pu être transféré. Un J6 en début d’eclosion et sans anomalie. La meilleure chance paraît-il!

C’est la 1ere fois qu’on me fait un transfert sous écho, et quand je vois qu’il a eu tant de mal à atteindre le fond, je me suis demandée si les précédents transferts avaient bien été faits…

La prise de sang est prévue le 2 juin avec l’espoir de mettre fin à 7 ans d’infertilité enfin!🍀🍀🍀

Où est Charlie?